Adoni Zubizarreta

01/04/2019

Adoni Zubizarreta Invité par l’Amicale des Educateurs de Football de Provence

Andoni Zubizarreta a conquis les éducateurs Provençaux

 

Samedi 30 Mars 2019 s’est tenue dans la salle de conférence Marcel Nivière de la Ligue de Méditerranée, pleine pour l’occasion, une nouvelle réunion de l’Amicale des Éducateurs de Provence, avec un intervenant de marque en la personne du Directeur Sportif de l’Olympique de Marseille, Andoni Zubizrreta.

Yoan Beunaiche le CTD de Provence, a ensuite fait une présentation du parcours d’Andoni Zubizarreta, et mis en valeur son important CV de joueur puis de Directeur Sportif.Basque d’origine, sélectionné 126 avec la Roja, la sélection Espagnole, au poste de gardien de but, il a eu l’occasion de participer à 4 Coupe du Monde entre 1986 et 1998.

Son parcours de joueur en club (Alavès, Athletic Bilbao et Fc Barcelone) lui aura permis d’enrichir son palmarès de 6 Championnats d’Espagne, 3 Coupes d’Espagne, une Coupe de Coupes (1989), une Coupe des Champions et une Supercoupe d’Europe (1992), totalisant 622 rencontres disputées avec le FC Barcelone.

Sa fonction de Directeur Sportif a quant à elle commencé à Bilbao en 2001, avant de le mener à Barcelone en 2010, puis enfin à l’Olympique de Marseille depuis Octobre 2016.

C’est dans un très bon Français que l’actuel Directeur Sportif de l’OM a effectué un exposé débat de plus de deux heures, qui a vivement intéressé l’assistance.

Morceaux choisis :

  • « Le football n’est qu’un jeu, mais il faut travailler l’anticipation, les répétitions, surtout chez les jeunes. C’est tout ce qu’il y a autour du porteur de balle qui doit s’animer.
  • Jouer c’est l’essentiel, c’est important, mais ce qui est primordial c’est de gagner.              
  • Les progrès s’effectuent toujours avec le ballon, dans des jeux, dans des petits matches.
  • Je n’ai jamais été entraîneur, mais j’ai toujours aimé la technique, la compétition, l’organisation.
  • Le Barcelone de Guardiola était une équipe spectaculaire, qui a marqué le Football comme en leur temps, l’Ajax, le Bayern, la Juventus….

  • Arriver à Barcelone en tant que Directeur Sportif après l’ère Guardiola, c’était compliqué, difficile, mais ce fut une expérience magnifique, avec trois titres (championnat d’Espagne, championnat d’Europe, Coupe d’Espagne).
  • Une équipe de football c’est comme une famille : joueurs, entraîneurs, dirigeants, public….
  • Marseille, c’est formidable. L’OM, où je suis arrivé au mois de mars 2016, est un club extraordinaire. J’ai demandé où se jouaient les matches des équipes de jeunes pour pouvoir m’y rendre très souvent. J’y ai appris à conduire à Marseille… J’y ai retrouvé la passion, mais nous n’avons pas beaucoup de temps pour réussir.
  • Notre projet est axé sur la formation des joueurs.
  • La formation des jeunes footballeurs débute réellement à partir de 12 ans.
  • Le club doit prendre des jeunes de 16/17 ans en devenir, à fort potentiel pour les lancer ensuite avec l’équipe professionnelle.
  • La formation des joueurs comprend trois éléments indissociables : les infrastructures d’entrainement, la compétence des éducateurs, et enfin, avoir des joueurs talentueux.
  • Nous nous devons d’avoir d’excellentes relations avec les instances du football, le District de Provence, la Ligue de la Méditerranée, la FFF, les pays étrangers pour y prospecter et développer notre image, et bien évidemment avec tous les autres clubs de la région.

  • Le projet de formation à l’OM concerne l’école, la vie familiale, la pré formation, la post formation, le plan de jeu.
  • Nous devons bien travailler pour améliorer le niveau de nos joueurs, en leur proposant des exercices simples, mais efficaces. Nous devons également développer notre centre médical.
  • Notre effectif de joueurs, c’est la référence, l’élément clé. Ils doivent continuer à progresser, car sans joueurs bien préparés, nous ne pouvons rien envisager.
  • Il y a plusieurs manières de jouer, mais depuis que j’ai eu la chance d’avoir eu Johann Cruyff comme entraineur au Barça, je crois encore plus au mouvement, au jeu collectif.
  • L’efficacité dans le Football c’est la complicité entre les équipiers. Le joueur doit être capable d’anticiper le jeu, de comprendre ses partenaires, leurs déplacements…
  • Pour gagner des matches, il faut travailler, s’entraîner, du spectacle, de la qualité.        
  • Chaque joueur doit trouver des solutions pour attaquer, mais il doit aussi savoir défendre.
  • Les clubs espagnols recrutent en France car les jeunes y sont de qualité, mais les clubs Français sont très peu à recruter en Espagne. Ils préfèrent chercher en France.
  • Tous les joueurs sont des attaquants lorsqu’ils sont en possession du ballon. Ils doivent s’entraîner en conséquence, toujours avec le ballon, et être capable de savoir jouer vers l’avant, en profondeur, dans l’espace et savoir se déplacer, se démarquer.                        
  • Le seul poste spécifique c’est celui de gardien de but, mais les joueurs coordonnés doivent pouvoir évoluer à différents postes. Ils doivent très jeunes, savoir comprendre le jeu, pouvoir s’adapter aux différentes organisations, aux différentes solutions, à la vitesse, à la puissance. Ils doivent apprendre à se déplacer.
  • Il faut établir un projet, la confiance entre les clubs et l’OM.
  • Il est difficile de savoir si un jeune de 14/16 ans peut devenir professionnel. C’est plus évident à 16/18 ans ».

 

 

Lors de cette réunion, Il lui a été offert en cadeaux la veste, le maillot et la carte de membre de l’AEF13, ainsi qu’un coffret de vin des Côtes de Provence.

Le Trophée Georges Boulogne 2018 fut remis par Andoni Zubizarreta à une personne qui nous est à tous très chère, Louis Costantino. Son immense carrière d’éducateur l’a emmené à s’occuper de plusieurs clubs renommés de la région (La Provençale, AS Aix, Le SMUC, Manosque , Rousset…) Médaille d’or de la Ligue Méditerranée et membre de la commission technique régionale depuis 1970, il fut l’un des créateurs de l’Amicale des Educateurs de Provence en 1970, au poste de secrétaire, de 1970 à 1988, puis trésorier et enfin le Président de 2001 à 2016.

 

 

La remise des diplômes aux clubs lauréats du « Challenge des Clubs Amicalistes », créé cette année pour récompenser les 3 clubs ayant le plus d’adhérents à l’AEF13 au 31/12/2018.                   Fréderic Ville (SMUC)     ——>

 

Nous en profitons pour remercier notre partenaire Madewis-Adidas qui a offert pour l’occasion, un chronomètre aux éducateurs des clubs lauréats.          

<——  Bernard Miconnet (MGFC)

 

Pour cette première remise, les clubs mis à l’honneur furent Le SMUC (13 adhérents), Marignane-Gignac FC (8 adhérents) et Le Burel FC (7 adhérents). 

 

                                                                             Jean-Louis Distanti (Burel) ——>

 

Cette passionnante matinée s’est terminée autour d’un verre de l’amitié offert par la Ligue de Méditerranée, ce qui aura permis de poursuivre les discussions.

Le Bureau de l’AEF13 remercie la Ligue de Méditerranée pour son accueil, et Monsieur Andoni Zubizarreta pour sa disponibilité et la grande qualité de son intervention !

Les Amicalistes regroupés pour une photo souvenir avec Andoni Zubizarreta et la réplique de la Coupe du Monde