Connexion à votre espace amicaliste

Connexion à l'espace secrétariat

Actualités

blog-image-2

Jean-Marie Lawniczak : « le succès de My Coach est venu du terrain »

Partenaire de l'AEF, My Coach est devenu depuis quelques jours l'application officielle de la FFF pour son développement à l'international. Un outil auquel l'AEF n'a cessé de croire depuis sa création. Le président, Jean-Marie Lawniczak revient sur la relation particulière qui lie l'Amicale à la startup française. Entretien.

Président, la FFF vient de désigner My Coach comme son application officielle à l’international. L’AEF a cru en l’outil dès sa création. Que retenez-vous de ces cinq années de partenariat ?

Beaucoup de bénéfices, à tout point de vue. Très tôt les Amicalistes ont perçu l’intérêt de My Coach. La numérisation des usages ne nous faisait pas peur même si c’était quelque chose d’encore inédit. L’idée d’un partenariat nous a semblé pertinente dans la mesure où les éducateurs ne disposaient pas d’outils performants pour créer leurs séances d’entraînement ou assurer le suivi de leur équipe. Pour être certains de la valeur de l’application, nous avions proposé aux Amicalistes de tester My Coach pendant plusieurs mois. Leurs retours ont été décisifs. Le succès de My Coach est venu du terrain.

L’alliance entre l’Amicale et une startup dite « Sport-Tech » avait presque un côté contre-nature…

C’est vrai que l’on traîne cette fâcheuse réputation d’être une association composée d’anciens. Pourtant, quand on observe par le détail le profil de nos adhérents, on recense un maximum d’éducateurs âgés de moins de 40 ans. Le rajeunissement des cadres est une tendance de fond. Considéré ainsi, le partenariat avec une société technologique telle que My Coach forme un acte raisonné. Nous avons compris qu’il fallait anticiper l’évolution de l’AEF et proposer à ceux qui nous rejoignent et à ceux qui nous succèderont les outils dont ils ont besoin.

A l’origine, votre aviez exprimé le souhait de doter chaque Amicaliste du logiciel, mais les conditions de faisabilité n’étaient réunies ni chez My Coach ni à l’AEF. 5 ans plus tard, on y est !

En effet et ce n’est pas rien. J’ai annoncé à la fin de l’AG de Clairefontaine que tous nos adhérents bénéficient désormais d’un accès illimité à My Coach, et ce pour les 4 prochaines années. Aujourd’hui les services qu’offre une cotisation annuelle d’une vingtaine d’euros à l’Amicale sont incontestables : un outil de travail extraordinaire avec My Coach, un journal rénové, un site national et ses déclinaisons locales animés au quotidien, des réseaux sociaux performants, une web TV, et bien entendu tout ce qui est l’essence même de l’AEF, des liens de proximité privilégiés entre éducateurs animés d’une même passion.

Quelles pistes de développement suivez-vous ?

Puisque My Coach est devenu durablement l’outil des éducateurs français, nous souhaitons densifier encore notre relation par le contenu. L’Amicale a toute légitimité pour proposer des solutions aux problèmes qui se posent concrètement sur le terrain, en particulier la planification annuelle des contenus d’entraînement. Nous souhaitons aussi démontrer comment fonctionne le logiciel dans la pratique pour que chacun se l’approprie, s’en serve efficacement, et pour que My Coach devienne l’outil support de nos méthodes. Le succès de My Coach est venu du terrain et l’Amicale se recentre justement sur ses missions de terrain, en complémentarité avec le programme éducatif fédéral et les cadres techniques FFF qui l’animent. Nous travaillons pour aujourd’hui et pour demain.