Les 4 aspects majeurs du football brésilien Par Thadeu Goncalves (Directeur du Brusa)

22/02/2019

Même aujourd’hui, sur le ciment des courts de Futsal du Brésil, la jeunesse brésilienne apprend encore ces aspects de base sans la surveillance constante d’entraîneurs. Ici, les plus jeunes joueurs doivent apprendre comment déplacer la balle rapidement et correctement, en évitant des blessures ou en étant blâmé de leurs erreurs par des entraîneurs.

Dans ce processus naturel de rapidité dans leur prise de décision et mouvement des pieds, les jeunes joueurs brésiliens développent ces aspects de base. Mais en Amérique du Nord et en France ce processus n’existe pas. La surveillance excessive et le contrôle des jeux sont des facteurs qui produisent le manque de créativité et qui perturbe la vitesse du jeu, en détruisant sa beauté.

Le premier pas pour développer votre équipe est de cultiver cette capacité naturelle d’exécuter les quatre aspects de base du football brésilien sans être obligé de penser avant de le faire. Ces aspects doivent commencer à être développés à l’âge de 10 ou 11 ans et avec tout niveau de compétences techniques.

La philosophie du football brésilien est basée sur l’attaque du but opposé aussi rapidement que possible, en jouant la sécurité avec des passes courtes à ras de terre, garder la possession de la balle aussi longtemps que possible.

Pour être sûr que ces concepts soient appliqués, les joueurs doivent apprendre dès le plus jeune âge à prendre des décisions rapides avec la balle, en évitant des blessures et en créant des contre-attaques imprévisibles aussi rapide que possible.

Vous devez développer ces aspects de base avant que vous puissiez monter tout autre concept tactique.

Ces aspects sont :

  1.  balle à terre en permanence, sauf dans les situations tel que:

             o Long changement du point d’attaque

            o Long centre

           o Tir à l’extérieur des 16m.

  1. Les passes en triangle :

Nous trouvons en Amérique du Nord la constante application du  » square passing  » (traduisible par succession de passes en carré) Ce genre de passes provoque un gaspillage de temps dans une contre-attaque, parce que le passeur force toujours le receveur à ralentir sa vitesse, cela augmente la pression des défenseurs, et la probabilité d’erreurs.

Ce genre de passes deviennent souvent du 50/50 parce que la distance du joueur au marquage et du joueur qui reçoit la balle est égal, ne permettant pas à assez de temps pour le receveur de contrôler beaucoup plus tôt sans pression.

Un joueur devrait avoir toujours au moins 2 options pour passer la balle :

 

à un joueur dans une diagonale défensive et un joueur dans une diagonale offensive.

 

 

Les passes en triangulation sont divisés entre :

 

– Horizontales (la pénétration des attaquants est à travers la partie extérieure du terrain)

– Verticales (pénétration à travers le milieu) – leur utilisation dépend de quel genre de pénétration le joueur cherchera en attaque et             si la balle est interceptée au milieu ou si l’attaque vient de l’arrière.

  1. minimisez le nombre de touches de balle.

Tout le monde reconnaît le Brésil pour son football rapide. La clef de cette vitesse est le faible nombre de toucher de balle.

Il est recommandé que le gardien et les défenseurs jouent toujours en deux touches (rapide et très sûr).

Le Milieu du terrain devrait essayer de se déplacer en une ou deux touches si possible (plus rapide et très sûr); ils sont responsables du liant entre la défense et l’attaque, et beaucoup de fois une erreur peut coûter une contre-attaque.

En attaque on devrait essayer de jouer en une touche pour développer l’attaque (sauf les très jeunes, pas aussi sûr de leur technique), être capables d’utiliser leur improvisation et compétences de créativité, en appliquant autant de touches que nécessaire dans une situation de 1 v 1 ou essayer de pénétrer collectivement en 1 ou 2 touches.

  1. réception de la balle de face et passe toujours dans un autre espace que celui d’où elle vient.

Cela donnera une occasion au receveur de lire l’ensemble du terrain et faire la passe loin de la zone de pression. Le joueur, après avoir effectué la passe, doit venir en appui en courant dans une autre direction que celle du sens de la passe. C’est une caractéristique du football brésilien d’utiliser l’extérieur du pied pour faire la passe et se déplacer en attaque dans un espace ouvert pour la recevoir à nouveau dans un passe et va. Un joueur ne devrait pas faire une passe et ensuite arrêter sa course.