ANIMER L’organisation de la pratique Processus d’apprentissage et procédures d’enseignement -document FIFA

30/01/2019

L’apprentissage concerne l’athlète et désigne les transformations survenues lors de l’acquisition d’une nouvelle habileté.

L’enseignement concerne l’éducateur sportif et désigne les procédés employés et mis en place afin de permettre les apprentissages des athlètes.

 

 

I – les principes généraux de l’enseignement

        I -1 Le rôle et les fonctions d’un éducateur sportif

 

Le rôle d’un éducateur sportif est d’organiser la pratique et l’enseignement des APS. Pour se faire l’éducateur poursuit simultanément plusieurs but qui sont :

 

  • Eduquer
  • Enseigner
  • Entraîner
  • Animer

 

  1. Eduquer

L’éducation a pour but de transmettre des valeurs sociales fondamentales. Elle se réfère à un idéal de société (goût de l’effort,sens du fair- play, respect de l’autre)

  1. Enseigner

L’enseignement concerne la transformation de contenus spécifiques (technique, tactique, règlement…)

  1. Entraîner

L’entraînement a pour but d’optimiser la performance grâce à l’acquisition de techniques spécifiques, à l’amélioration des aptitudes, au développement du sens tactique…Entraîner consiste à faire progresser les athlètes.

  1. Animer

L’animation concerne la gestion du groupe (créer une ambiance de travail)

 

I – 2 Les compétences d’enseignement d’un éducateur sportif

 

  • Définir les objectifs

L’éducateur définit les buts à atteindre

  • Concevoir et construire un programme

Déterminer des contenus et des formes de travail de façon à atteindre les objectifs définis.

  • Construire des séances et des exercices

Mise en place d’un programme et organiser les séances en fonction des acquisitions attendues.

  • Conduire des séances et des exercices

Accompagnement de l’éducateur lors des séances (consignes adaptées, corrections techniques, indications tactiques pour faciliter les progrès)

  • Réguler

L’éducateur régule en permanence la séance et les exercices en intervenant sur l’engagement des joueurs, sur la difficulté des exercices, sur les relations au sein du groupe, sur la sécurité.

  • Evaluer

Afin de savoir si les objectifs ont été atteints afin de réajuster les exercices et le programme général.

Concevoir

 

Un projet

Une séance

Des exercices

Définir des objectifs 

 

Pour l’année

Pour un cycle

Pour une séance

Pour un exercice

Mettre en place

Un environnement matériel

Des exercices…

Les compétences

de l’éducateur

Conduire

 

Une séance

Les exercices…

Evaluer

 

La réalisation d’un geste technique

La réalisation d’un exercice

Un niveau de pratique…

Réguler

 

Un exercice

Un comportement

Un groupe…

 

I – 3  Les attitudes pédagogiques

 

L’attitude pédagogique désigne le style de l’éducateur et ses modalités d’interaction avec les joueurs. Il existe trois attitudes pédagogiques caractéristiques :

 

  • L’attitude autocratique
  • L’attitude démocratique
  • L’attitude laxiste

 

  1. L’attitude autocratique

L’éducateur prend seul les décisions : il définit les objectifs et les exercices sans demander l’avis des joueurs. Il dirige seul les séances et ne partage pas le pouvoir avec les sportifs.

  1. L’attitude démocratique

L’éducateur partage le pouvoir avec les joueurs ; ce style d’intervention augmente l’autonomie et le sens des responsabilités des joueurs, elle accroît leur niveau de motivation.

  1. L’attitude laxiste

L’éducateur ne s’investit pas dans la séance. Ce style d’intervention conduit rapidement à des séances désorganisées : les joueurs se démotivent rapidement et ne s’intéressent plus à la pratique sportive.

Chaque éducateur possède un style d’intervention qui lui est propre. Il doit cependant adapter son attitude pédagogique aux caractéristiques de la situation.

 

Les éléments pouvant expliquer qu’un éducateur n’a pas d’autorité sur les joueurs :

  • il est peu motivé et le montre
  • il ne justifie jamais ses choix et ses interventions
  • il ne sait pas répondre aux questions que lui posent les joueurs
  • il n’est pas compétent dans la discipline sportive enseignée
  • il est injuste envers les joueurs
  • il est ironique à l’égard des joueurs
  • il arrive souvent en retard
  • il est lunatique.

 

Les éléments pouvant expliquer qu’un éducateur à de l’autorité sur les joueurs

  • il est motivé par la pratique et l’enseignement
  • il est compétent dans la discipline sportive enseignée
  • il justifie ses choix et explique l’intérêt des exercices travaillés
  • il s’intéresse aux joueurs et participe à leur pratique
  • il est sévère mais juste dans ses décisions
  • il est constant dans ses attitudes.

II – Les principaux moyens d’intervention de l’entraîneur

 

L’éducateur dispose de différents moyens d’intervention pour faciliter l’apprentissage des habiletés sportives :

 

  • Les exercices
  • Les consignes
  • Les démonstrations
  • Le guidage
  • La connaissance des résultats

 

II – 1  Les exercices

 

L’éducateur conçoit et met en place les exercices en respectant certaines règles :

  •  l’adaptation des exercices aux objectifs à atteindre

Il est fréquent d’observer des éducateurs qui proposent des exercices de façon routinière

  •  l’adaptation des exercices aux joueurs
  • Les exercices doivent être réalisables la complexification et la simplification des exercices
  • Facteur technique ; énergétique ; informationnel et émotionnel.l’adaptation des exercices aux caractéristiques de la situation
  • Habiletés ouvertes (temps, le stress du jour, matériel cassé…)le caractère évolutif des exercices

Un exercice appris par les joueurs doit être complexifié pour à nouveau les solliciter de façon optimum

  • l’évaluation de la réalisation des exercices

Cette évaluation est indispensable pour réajuster les exercices et ou le programme établi

 

Un « bon exercice » est un exercice adapté aux possibilités des joueurs et qui les mobilise de façon optimum. Il est construit en fonction des objectifs à atteindre et évolue en fonction des progrès des joueurs.

II – 2  Les consignes

 

Les consignes portent sur l’organisation de l’exercice et informent sur le but à atteindre et sur les moyens à mettre en œuvre pour y parvenir.

 

  •  La concision et la brièveté des consignes

Des discours trop longs engendrent une baisse de l’attention et une difficulté de compréhension. (insister sur les aspects essentiels de l’exercice et scinder les consignes)

  • la clarté et la précision des consignes

Les consignes confuses et peu précises nuisent à la compréhension.

  • La simplicité et la compréhension

Utiliser un vocabulaire adapté au public.

  • Le nombre de consignes

Les consignes doivent être peu nombreuses.

 

Les consignes aident à la réalisation de l’action des joueurs. Elles doivent être claires, concises, simples et porter sur les éléments essentiels.

 

II – 3  Les démonstrations

 

Elles donnent une image du but à atteindre.

 

  • Intérêts de la démonstration
  • Facilite la formation d’une image du but à atteindre et les moyens pour y parvenir
  • Oriente les actions initiales
  • Favorise la compréhension de certains joueurs fonctionnant sur un registre visuel.
  • Limites de la démonstration
  • Pour être efficace la démonstration doit être juste et insister sur les composantes essentielles
  • L’utilisation de la démonstration prend en compte les ressources des joueurs
  • Le geste démontré n’est pas une image du geste idéal et parfait mais constitue une aide dans la compréhension de la tâche à effectuer (facilite la construction d’une image d’action)

 II – 4  Le guidage

 

Il oriente l’activité des sportifs vers une forme d’action très précise durant le déroulement même du mouvement. Le guidage augmente l’efficacité de l’enseignement.

  • Guidage verbal

L’éducateur guide verbalement le joueur au cours de son action (le joueur reste seul maître de l’exécution du mouvement)

  • Guidage physique

L’entraîneur guide physiquement l’action (contacte physique) ex : Parade en gymnastique lors de situation dangereuse (cette aide diminue l’appréhension du sportif)

  • Guidage par aménagement du milieu

Cette forme de guidage oriente les mouvements du joueur sans les contraindre totalement.