COURIR AVEC UN COUPE-VENT POUR MAIGRIR R. Ziane

13/05/2019

De nombreux sportifs pensent qu’« il faut courir avec un coupe-vent pour faire fondre la graisse ». Dans ces conditions, la thermorégulation[1] est perturbée ce qui n’est pas sans risque pour la santé.

  • Comment fonctionne la thermorégulation ?
  • Quels sont les effets de l’utilisation d’un coupe-vent ?
  • Perd- t-on de la graisse en transpirant ?

 

 

Thermorégulation et sudation

Chaque année, plusieurs sportifs[2] décèdent par coup de chaleur ! En effet, au dessus de 42°C de température centrale, mais aussi en dessous de 27°C, l’organisme est en danger de mort imminente.

 

Pour assurer l’équilibre thermique :

  • par temps chaud, la circulation sanguine et la sudation s’intensifient. Mais, la fatigue et la déshydratation s’installent progressivement, augmentant les risques liés à l’hyperthermie.
  • par temps froid, l’organisme lutte contre la déperdition de chaleur en frissonnant. L’activité musculaire permet aussi cela et de façon plus efficace encore.

Ces réactions sont accompagnées d’ajustements vasculaires : le froid entraîne une constriction des vaisseaux sanguins, alors que la chaleur entraîne leur dilatation.

L’évaporation[3] de l’eau, par les voies respiratoires et par la peau, libère beaucoup de chaleur. D’autres phénomènes permettent à l’organisme de libérer de la chaleur : la radiation[4], la conduction[5] et la convection[6].

L’évaporation de l’eau à la surface de la peau est le principal moyen de l’organisme pour éviter la surchauffe.

 

Utilisation d’un coupe-vent

L’utilisation d’un coupe-vent pendant l’effort retarde l’évaporation de la sueur rendant le refroidissement quasi-impossible. Les risques de coup de chaleur et ses conséquences sont ainsi très élevés : anxiété, malaise, maux de tête, nausées, vomissement, crampes, évanouissement, mort subite.

Les risques sont encore plus grands quand le sportif s’interdit en plus de boire.

Qu’il s’agisse d’un coupe-vent ou d’un autre vêtement en plastique (gilet ou ceinture de sudation), la macération dans la transpiration élève le risque de développer une mycose[7].

 

Conclusion

Pour maigrir, il est inutile et même dangereux de courir avec un coupe-vent. La perte de poids est ici surtout due à une perte d’eau et non pas à une fonte de graisse. Or, l’eau joue différents rôles dans l’organisme dont la régulation de la température interne : rôle vital.

La fonte des graisses doit d’abord consister à réduire les apports de lipides de l’alimentation (huiles, beurre, charcuterie, fromages, sauces et crèmes) et ensuite à réaliser des efforts en  aérobie de durées progressivement croissantes.

 

[1] Thermorégulation : mécanisme de régulation de la température de l’organisme.

[2] Entre 1960 et 1983, 70 joueurs de football américain sont décédés à l’entraînement ou en match à cause d’un coup de chaleur.

[3] Evaporation : transformation d’un liquide en vapeur sans ébullition.

[4] Radiation : émission de rayonnement électromagnétique.

[5] Conduction : échange de chaleur par contact.

[6] Convection : déplacement (de l’air ou d’un autre fluide) dû à un changement de température. Le fluide réchauffé laisse place à du fluide moins chaud.

[7] Mycose : maladie de la peau provoquée par des champignons.