PRÉCOCITÉ DES RÉSULTATS SPORTIFS

28/05/2018

Précocité des résultats sportifs :

Chance ou risques ?

Thierry Maquet

 

Il n’est finalement pas rare de rencontrer sur les terrains de sport des enfants plus grands que les autres qui semblent avoir une longueur d’avance au niveau des qualités physiques et motrices. Plus rapides, plus résistants, plus adroits, plus forts que leurs camarades du même âge, leur réussite sportive nourrit des projets et des ambitions pas toujours réalistes. L’entourage du jeune sportif joue donc un rôle capital pour l’aider à garder les pieds sur terre.

 

Un rythme biologique différent :

Chaque sujet possède sa propre horloge biologique qui le conduit progressivement jusqu’à l’âge adulte. Cependant le tempo avec lequel sa maturation biologique avance n’est pas forcement en phase avec son âge chronologique. Dans un groupe, certains peuvent être en avance, d’autres en retard, sans qu’il y ait lieu pour l’éducateur de s’enflammer ou de s’alarmer.
Il n’est ainsi pas exceptionnel de voir dans une même catégorie jusqu’à 5 ans de différence au regard de la maturation biologique.

 

Le jeune champion reste-t-il un champion ?

De nombreuses fédérations ont analysé leurs statistiques afin de savoir si leurs meilleurs éléments dans les catégories seniors avaient été également les meilleurs dans les plus jeunes catégories. Bien qu’il existe des différences selon les sports, les sujets qui brillaient chez les jeunes du fait de leur précocité biologique ne se retrouvent pas si souvent au meilleur niveau quelques années plus tard.
Il faut bien comprendre en effet que précocité ne signifie pas plus de dispositions physiques mais avance dans l’éclosion du potentiel physique. Avec les années cette précocité s’efface peu à peu et tout le monde atteint finalement sa maturité biologique. A ce moment, ceux qui étaient en avance découvrent les affres de la concurrence et de la défaite. Ils ne sont pas les mieux armés pour l’affronter.

 

Comment préserver un précoce ?

L’entraîneur et l’entourage du jeune sportif précoce jouent un rôle capital. Ne pas s’enflammer, amener chacun à une certaine lucidité par rapport à cette précocité nous semble incontournable. Ceci doit permettre au jeune sportif de faire preuve d’humilité et de respect pour ses partenaires ou adversaires. Il est important également de s’habituer à s’entraîner avec sérieux et application pour améliorer ses capacités physiques et ses performances, même si aujourd’hui tout parait facile. Prendre enfin le temps d’une réflexion et d’un échange par rapport à un projet à long terme dans lequel le sport occupe une place mais pas toute la place, est une démarche saine et responsable qui, quoi qu’il arrive, servira le sportif. Il sera ainsi possible de faire de cet enfant précoce, un enfant prometteur !