Règlement
et statut

Les valeurs de l’éducateur

  • Effort
  • Loyauté
  • Respect
  • Fraternité
  • Solidarité

Pour transmettre ces valeurs, tout éducateur ou entraîneur doit s’engager à respecter la charte de comportement de l’éducateur.

Je suis éducateur, je m’engage à :

  • être exemplaire et maître de moi en toutes circonstances,
  • apprécier la victoire / accepter la défaite avec objectivité,
  • être sportif et fair-play dans mes relations,
  • veiller à la bonne conduite de mes joueurs,
  • refuser les formes de contestation et de tricherie,
  • respecter les partenaires, adversaires, arbitres, éducateurs, officiels,
  • mieux connaître et bien transmettre les règles du jeu,
  • être animé par l’esprit du jeu,
  • garantir l’éthique et l’équité sportive.
« Le football, parce qu’il est le sport le plus pratiqué en France et le plus médiatisé, se doit d’offrir, notamment aux jeunes, une image exemplaire car le sport doit rester une fête de l’humain et de la fraternité. Le sport est porteur de hautes valeurs morales qui en font un moyen d’éducation exceptionnel et un facteur irremplaçable d’épanouissement de la personne, d’intégration sociale et de promotion de l’homme. L’esprit sportif, c’est aussi le respect des valeurs humaines qui doivent prévaloir en tout état de cause sur les enjeux de la compétition, enjeux économiques compris. »

Les règles d’or de l’éducateur de jeunes

L’AEF attire plus particulièrement l’attention des éducateurs de jeunes sur leur rôle particulier et leur fonction éducative prioritaire. Ainsi, soucieuse de mettre l’intérêt de l’enfant au centre de l’activité, elle leur demande de s’approprier les règles d’or de l’éducateur de jeunes.

Ce qu’il faut faire :

  • Connaître les caractéristiques physiologiques et psychologiques de la catégorie que l’on entraîne.
  • Étre capable de fixer des objectifs techniques, tactiques et psychologiques (cycles de travail, thèmes ou dominantes des séances...).
  • Animer un groupe de joueurs à travers des exercices, des jeux, une séance...
  • Écouter et donner confiance.
  • Exiger mais aussi de faire preuve de tolérance.
  • Être exemplaire.

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Les considérer comme des adultes (on ne peut ni les entraîner, ni les faire jouer comme des seniors).
  • Crier en permanence.
  • Rester trop longtemps sur un exercice (mais ne pas exclure la notion de répétitions).
  • Présenter une séance trop longuement (attention au bavardage).
  • Des exercices, des jeux, des séances inadaptés à leur niveau (technique, tactique, physiologique, psychologique).